Retour de camp pour les pionniers-caravelles de Colomiers. Nous sommes partis, du 30 juillet au 19 août, à Diziers, près de Blois, où nous étions bien installés dans le parc du château. Nous y avons passé ces 3 semaines avec la caravane SGDF de Munich, avec laquelle nous étions jumelés. Une trentaine de jeunes de 14 à 17 ans, et 5 adultes pour les encadrer, cela faisait une bonne troupe !

Dès les premiers instants, le courant est « bien passé » : nos deux caravanes s’étaient bien trouvées et la suite du camp n’a été que pur plaisir ! Après quelques jours d’installations, lors desquels nous avons pu (re)découvrir les techniques de brelages et constructions en bois pour édifier nos tables, vaisselier, tables à feu, coins d’équipe et apprendre à fabriquer nous-mêmes nos propres produits ménagers (shampoing et lessive notamment), nous étions déjà comme chez nous ! « Camp confortable, presque coquet » dira même le journaliste qui passera quelques jours plus tard 😉

Notre four !

En prime : Chouchou et Ginger, nos 2 poules, logées dans un poulailler 4 étoiles et nourries au resto 5 étoiles de nos restes. Il faut dire qu’un effort particulier a été apporté à nos repas : si nous n’avons pas fait du « zéro déchets », nous avons porté une attention toute particulière à nos approvisionnements : fruits et légumes de saison, limitation des emballages, et sinon très gros paquets, limitation de notre consommation de viande à un repas par jour et en privilégiant les viandes moins gourmandes en eau, presque que des repas faits par nous-mêmes … Nous retiendrons assurément les cordons bleus et poissons panés faits maison avec cabillaud et chapelure, ou notre sirop de menthe on ne peut plus local … tout comme les délicieux gâteaux et tartes d’Alice, notre cheftaine pâtissière en chef. On aurait aimé avoir plus d’anniversaires pendant le camp 😉

Bon, c’est bien beau de bien manger et dormir, mais il est temps de nous rendre utiles ! Le propriétaire du château nous a proposé de rénover une partie du mur d’enceinte. Au programme : déblayer et rebâtir sur une hauteur d’un mètre, avec des techniques traditionnelles (chaux et mortier + truelle) le vieux mur de pierre, qui n’a plus si fière allure par endroits. La tâche est importante, mais à la hauteur de notre motivation. Consciencieusement, nous commençons à dégager les tas de pierres des deux brèches en ruine, et après quelques explications sur la fabrication et l’utilisation du mortier, nous voilà de vrais maçons ! En parallèle, une équipe travaille à la construction d’un pont en bois fait en froissartage (technique de construction sans clous ni ficelle) : dessin des plans, schéma légendé et mesures, découpe des perches, clés et chevilles, taille à la hache, au ciseau à bois, à la plane … nous avons pu découvrir de nombreuses techniques de construction ! Et le résultat est là : à la fin du camp, les deux brèches sont reconstruites et le pont s’élève majestueusement devant le château, quelle fierté !

Mais nous n’avons pas fait que cela, rassurez-vous … nous étions même plutôt bien occupés ! Deuxième semaine, c’est le départ en explo. 3 jours de treks en équipe, de folles rigolades, de bonnes (et parfois moins bonnes) surprises, la débrouille complète, sans les chefs qui peuvent se la couler douce (LOL). Puis viennent le concours cuisine, avec à la clé des plats plus épatants et délicieux les uns que les autres –il conviendrait d’inventer une 6ème étoile ^^-, et la visite du château de Chambord, conclue en beauté par une sortie en canoë au crépuscule, à la rencontre des castors et oiseaux de la Loire : un souvenir inoubliable !

La journée Développement Durable marque le début de notre 3ème semaine. Le matin, un temps de sensibilisation au réchauffement climatique, lors duquel nous avons pu reconstituer la « fresque du climat » présentant les liens de causes à conséquences dans les mécanismes du réchauffement climatiques. Et l’après-midi, lancement du « grand jeu DD », un serious game nous donnant à charge un pays dont nous devons assurer les besoins … avec des ressources limitées ! Il se continuera toute la fin du camp … qui déjà approche.

Vient déjà le moment des temps sources. Les premières années ont pu profiter d’une sortie karting, avant de rester tranquillement sur le lieu de camp pour réfléchir à leur promesse. Les deuxièmes années ont pu proposer leurs services, le temps d’une journée, au Secours populaire de Blois : mise sur étal et vente alimentaire, aide à l’entretien des locaux … une belle journée de rencontres et de discussions avec les bénévoles, avant de rentrer le jour suivant à pied à Diziers. Les troisièmes années sont quant à eux allés s’isoler à l’autre bout du parc, pour réfléchir tranquillement à la suite de leur cheminement personnel (et en équipe au sein des compagnons ?!) et préparer la trace qu’ils laissent à la caravane : un magnifique jeu de tarot personnalisé, deux cuitochettes taille XXL en bois, et un très beau chant qu’ils nous partagerons lors de la dernière veillée. Déjà, c’est le temps des promesses, lors duquel a également lieu l’engagement de cheftaine de Tatiana. Un moment fort pour les deux caravanes, dans un cadre idyllique en bord de Loire à la tombée de la nuit, qui laissera incontestablement des souvenirs inoubliables.

Malheureusement, toutes les bonnes choses ont une fin et déjà vient le temps du rangement et de la dernière veillée. Tout est en ordre. Le scout ne laisse derrière que deux choses : rien et des remerciements … enfin rien sauf un magnifique pont, deux beaux pans de murs, et surtout de magnifiques souvenirs dans la tête de nos hôtes et des deux caravanes. Les adieux sont déchirants, il faut partir … mais ne t’en fais pas, la vie est belle comme un vol d’hirondelles … qui s’en va, et qui revient … La vie est pleine de surprises, assurément, nous serons amenés à construire de nouveaux projets ensemble !

A bientôt pour de prochaines aventures !

Tatiana pour le camp rouge

NB : et en prime, notre fiche de recettes « HALP » (Habiter Autrement La Planète)

NB2 : On vous attend nombreux aux inscriptions le 8 septembre !

NB3 : Si tu n’es pas scout mais que nos récits te font envie, n’hésite pas à rejoindre l’aventure, la porte est grande ouverte ! Nous te donnons également rendez-vous le 8 septembre au forum des associations de Colomiers 🙂

One thought on “Un camp rouge au top !

  1. Merci Tatiana pour ce bel article! Très heureux pour ton engagement. Merci pour tous nos jeunes qui ont passé un superbe camp. Bonne route vers Chambéry.
    Claire, Didier et Lucie P.

Les commentaires sont fermés.